04 septembre 2011

Quand un diable à 2 cornes cuisine : une aventure gastronomique pour ma fête

Vendredi soir 16h50. Je quitte le bureau fébrile et, comme M. Cheri me le dit souvent, excitée comme une puce ! Ce soir, pour ma fête de 37 ans (!) on soupe avec nos amis Y et M et... un chef à domicile ! Mais n'avançons pas trop vite car, bouchon de circulation oblige en ce vendredi du long week-end, je mettrai 1h45 à me rendre chez moi au lieu des 40 minutes habituelles. Je suis la seule qui chante et s'amuse dans ce parking de 15 km de long car ce soir, congé de cuisine avec autorisation de boire comme on veut puisqu'on est à la maison.

1 gin tonic et déjà plusieurs rires plus tard, on s'attable après avoir discuté avec le Chef Biscornu de sa nouvelle entreprise, de la Coop des grands rangs qu'il vient de joindre et qui lui fait connaître des producteurs génials dans ma belle région de Portneuf et de son 3e garçons qui naîtra en novembre -y'a décidemment des gens courageux sur cette terre. Le chef Charles nous présente le menu de la soirée en prenant soin de spécifier que nous avons convenu que l'ardoise était vierge et qu'il nous faisait des surprises à sa guise. C'est là que le diable s'est revélé : un menu aussi cochon gourmand, ne s'accorde certainement pas avec un vendredi maigre !

Au menu (sachez que je ne saurai rendre justice à son explication qui nous a fait nous pâmer avant même d'avoir goûté) ;

- une mise en bouche : bonbon de pétoncle fumée à la calendula, lavande et... autres épices oubliées, servi avec sa sauce à la crème et... voyez plutôt par vous-même

Souper fête Nadia - Chef Biscornu 003

Oubliez tout de suite vos références à tout ce que vous connaissez de « fumé ». Le goût est tellement subtil que ce sont les épices qui parfument cette grosse pétoncle à la texture d'un jujube frais. Commentaire unanime : y'en a pas d'autres M. le chef ?

On poursuit donc rapidement (même le diable a peur d'une horde d'affamés qui ouvrent leur 2e bouteilles de Viognier) avec une entrée de Crevettes et carottes bios qui combine nos endroits favoris dans une vinaigrette qui nous a tous vu « nettoyer » nos assiettes avec du pain : huile de persil de mer de Kamouraska, vinaigre de persil de mer des îles-de-la-Madeleine et tutti quanti d'épices. Ces dernières servent aussi de liant à la vinaigrette selon une technique développé par les chasseurs d'épices Philippe et Ethnée de Vienne. D'ailleurs, on découvre alors que nous avons cela en commun M. le chef Biscornu et moi : on voue un véritable culte aux épices en général et aux Épices de cru en particulier ! Revenons donc à cette entrée...

Souper fête Nadia - Chef Biscornu 005

Qui aurait pensé que le mélange carotte et crevette pouvait être aussi jouissif... En tout les cas, pas nous quatre. On s'extasie, on s'interpelle « as-tu goûté la carotte rouge qui semble plus sucré que la blanche ? »... La bouche pleine qui répond : « mmmoui, et toi, t'as vu les grains noir de Nigel tout en subtilité dans le plat ? ». Bref, on se régale et on devient impatients de voir ce que le Chef nous réserve ensuite

Souper fête Nadia - Chef Biscornu 001 Le language corporel ne ment pas. On attend le chef avec impatience !

On continue avec une soupe de poisson et fruits de mer, salicorne, bouillon asiatique et un ingrédient nouveau pour tous ; le galanga. OULALA, ce n'est pas fait pour les peureux cette racine. Si le 1er goût ressemble à du gingembre, la finale en bouche est forte, poivré, piquante et longue. Cela se marie bien avec le flétan mi-cuit (l'amie Y ne pouvait croire que son poisson préférée se trouvait dans une soupe), les moules, les palourdes (ou marctre de Stimson) et la salicorne.

Souper fête Nadia - Chef Biscornu 006

Après une pause qui permet au Chef de nous expliquer que nous mangerons des magrets de canard de la Côte de Beaupré, on attaque le plat de résistance. Vous êtes prêts ? On y va (musique thème de l'émission des Kiwi et des hommes svp) ! Magret de canard poêlé au goût de chacun avec sauce au vin rouge, porto et poivre long, accompné d'une purée de courge bonbon, de minis poireaux en crème et betterave jaune.

Souper fête Nadia - Chef Biscornu 010

Après tous ces services, on commence à manquer d'adjectifs et de superlatifs pour qualifier nos assiettes. C'EST BON, C'EST BON, C'EST SUPER BON ! Si la courge bonbon surprend tout le monde au niveau de la texture qui ressemble vraiment à une pomme de terre, la finesse du poireux le rend beaucoup moins fibreux que ce qu'on connaît généralement et personnellement, j'aurais pu en manger une assiette de cela. La sauce est relevée juste ce qu'il faut pour laisser le goût du canard passer en 1er dans chacune des bouchées et, pour une fois, n'est pas trop sucrée. Même le chien Barti en aura un peu, voyez le bonheur sur sa figure

Souper fête Nadia - Chef Biscornu 011 Dîtes chef (à droite) ? C'est votre 1er client canin ?

Les estomacs sont maintenant bien remplis, on a bu un excellent Petalos d'Espagne et on est tous tombé sous le charme d'un vin rouge de Corbières ; le Mas Neuf, suivi d'un Clos du Bois (on ne conduit pas ce soir, donc on peut en profiter un peu !).

Souper fête Nadia - Chef Biscornu 008   Souper fête Nadia - Chef Biscornu 015

La musique a ralenti le tempo, les conversations sont moins excitées un peu. Vous croyez que le chef bisconu allait nous laisser nous calmer comme cela avant sa grande finale ? Et non. Une dégustation de noix de Cachou au sirop d'érable et piment a provoqué une vague de plaisirs chez messieurs les garçons, suivi d'une dégustation à cru de pruneaux qui allait par la suite subir la torture d'être confits au miel... Bref, il restait le dessert et le diable incarné en chef n'allait pas s'asseoir sur ces lauriers à ce moment-là ! Les cachoux et les pruneaux accompagnaient un gâteau / mousse / ganache cuite au chocolat sans sucre servi chaud et accompagné d'un verre de porto offert par le chef lui-même. Ce fut comme une finale de concerto : on monte, on monte, on monte et on redescend doucement, enveloppé dans le confort d'être complètement repu, gorgé de plaisir gustatif et surpris de constater que ça fait 4 heures que nous sommes attablés.

Souper fête Nadia - Chef Biscornu 012 Souper fête Nadia - Chef Biscornu 014 Une idée de l'ambiance !

De son côté, le chef a discrètement tout nettoyé dans la cuisine, il a remballé tous ses outils, vaisselles et plats et, on dirait que la cuisine n'a pas été le théâtre d'un tel labeur gastronomique. N'est-ce pas là le plaisir ultime de l'hôtesse ? Si vous voulez vous gâter vraiment, vivre un moment hors du commun culinaire, n'hésitez donc pas à appeler l'ami Charles (il deviendra votre ami aussi), aussi connu sous le nom de Chef Biscornu, non pas parce qu'il est le diable incarné mais bien parce que sa cuisine est extravagante.

Souper fête Nadia - Chef Biscornu 007

Chef Biscornu

Traiteur et chef à domicile

www.chefbiscornu.com

N.B : il a des promotions en cours en ce moment pour se faire connaître. N'HÉSITEZ SURTOUT PAS ! Vous ne le regretterez pas.

 

 

 

Posté par nlevesque à 11:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur Quand un diable à 2 cornes cuisine : une aventure gastronomique pour ma fête

Nouveau commentaire